Articles avec #politique tag

Publié le 3 Mai 2015

Quand Monsieur le Maire de Savigny-sur-Orge ment effrontément à ses
administ
rés…
Premier mensonge : la perte nette pour la ville est de 2,2 M€ et pas de 5,8 M€
Depuis le 10 mars, Éric Mehlhorn, Maire de Savigny-sur-Orge justifie dans les médias, au Conseil municipal et dans la lettre du Maire aux saviniens, son plan de fermetures de services publics par la nécessité «de composer ce budget 2015 en tenant compte d’une perte nette de 5,8 M€» (cf. l’édito de la lettre du Maire).
Ce chiffre de 5,8 M€ de perte « nette » est faux, archi-faux !
Qu’on en juge !
La diminution des ressources de la commune venant de l’ensemble des diverses dotations est bien de 2,2 M€ pour l’année 2015
La diminution de la compensation versée par la Calpe (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Essonne) est bien de 3,6 M€.
Le total de la perte de recettes pour la commune est en effet de 2,2 +3,6 soit en effet 5,8 M€.
Mais il s’agit d’une perte «brute» car la Calpe prend en charge de nouvelles compétences (voirie, bibliothèques, conservatoire, etc.) qui génèrent autant de charges en moins pour la ville (dont le montant correspond, à l’euro près, à la diminution de la compensation versée par la Calpe, soit les 3,8 M€)
Donc pour 2015, à « périmètre constant », soit hors les transferts de charges à la Calpe compensés, la ville subit une perte nette de 2,2 M€. C’est beaucoup, mais nettement moins que 5,8 M€ !


Quand, page 2 de sa lettre aux Saviniens, Monsieur le Maire répète « baisse des dotations, des
compensations, le manque à gagner pour la ville s’élève à 5,8 millions d’euros », il ment, il trompe ses administrés ou bien alors, et cela serait très grave, il ne comprend rien à son propre budget !


Second mensonge : la perte de 2,2 M€ n’est pas uniquement la conséquence du désengagement de l’Etat
La part de l’Etat au travers la diminution de la dotation globale de fonctionnement (DGF) est de 888 576 euros. D’autres baisses pénalisent la commune du fait essentiellement de son entrée tardive dans une communauté d’agglomération mais aussi de son retard en construction de logements sociaux (amende loi SRU de 276 266 euros).


Troisième mensonge : la hausse des impôts pour compenser la baisse des recettes ne serait pas en conséquence de 29% mais de 10,6%.
En effet, selon le budget 2015 le total des trois principales taxes perçues par la commune (taxe
d’habitation, taxe foncière et foncier non bâti) s’élève à 20 648 846 euros (page 103 du budget
primitif 2015). En conséquence, une hausse en valeur des impôts de 2 200 000 euros pour
compenser la perte de dotation, correspondrait à une hausse de 10,6% à répartir (ou pas) entre les trois taxes. Et si l’on concentrait la hausse sur la seule taxe foncière le taux de cette dernière
augmenterait de 4,74 points de pourcentage (de 12 ,9% à 17,64%).
Pour compenser la perte de dotation de 2,2 M€, la solution ne serait pas la seule hausse des impôts.
Il faudrait prendre en compte aussi :
- le résultat de l’année 2014 qui, s’il est positif, peut être imputé au budget 2015. Pourquoi,
Monsieur le Maire refuse-t-il de communiquer la prévision de ce résultat ?
- un moindre désendettement : le transfert de la voirie à la Calpe génère de moindres
investissements de moyen et long terme et donc moins d’endettement potentiel ;
- et d’autres économies, d’autres choix budgétaires que ceux annoncés : ce qui nécessite la
transparence des

Les contre-vérités du maire de Savigny-sur-Orge

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Savigny sur Orge, #politique

Repost 0

Publié le 17 Avril 2015

C'est dans le plus grand mépris pour les intéressés et la population que la municipalité de Savigny sur Orge a décidé de supprimer les subventions à la MJC, la crèche familiale, le centre de vacances de la Savinière, l’opération sports vacances.

Suite au Conseil Municipal qui s'est tenu Lundi 13 avril 2015, le budget a été voté par la majorité municipale.

Nous savons désormais qu'il n'y aura pas de subventions municipale pour la MJC.

Sous couvert d'économie, l'enfance, la jeunesse, l'éducation et la culture sont sacrifiés par la majorité municipale !

Cette décision municipale conduira notre MJC à sa disparition, la dissolution de l'association, le licenciement des salariés, la fin de l'expression des valeurs qui sont portées par l'ensemble des acteurs de la MJC depuis 50 ans.

Distribution de tracts pour la survie de l'enfance, la jeunesse, l'éducation et la culture à Savigny sur Orge

Dimanche 19 avril 2015 à 15h

193 Boulevard Aristide Briand (face au bar tabac le Bardy)

Un départ de la MJC sera organisé à 14h.

Venez avec vos amis, vos enfants, vos familles. Avec des banderoles, des tee-shirts, des marionnettes, des nez de clown, des percussions!

Lien vers la pétition concernant la MJC, les crèches familiales,....

https://www.change.org/p/conseil-municipal-de-savigny-sur-orge-rejet-du-budget-pour-la-partie-liée-aux-dépenses-pour-la-jeunesse?recruiter=90845430&utm_source=share_petitiobn&utm_meidum=email&utm_campaign=share_email_responsive

Venez nombreux pour que la MJC continue d'exister!

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 16 Mars 2015

Pierre Guyard et Chirine Ardakani sont les candidats de la gauche et des écologistes dans notre nouveau canton de Savigny-Morangis-Wissous. Ils ont souhaité s’adresser solennellement à Eric Mehlhorn et Brigitte Vermillet, tous les deux candidats aux élections départementales et soutenus par l’UMP.

Ces derniers martèlent des contre-vérités grossières. Nous prenons la plume pour rétablir la vérité. Dans une campagne électorale en effet, il est normal de débattre, de confronter les points de vue. C’est ce que nous nous efforçons de faire. Honnêtement. Sérieusement.
En vous présentant notre projet pour l’Essonne et nos engagements pour Savigny-Morangis-Wissous en applications de ce programme.

Par contre, tromper délibérément les électeurs, leur asséner des mensonges grossiers ou faire fi de la réalité, tout cela n’honore pas la démocratie. C’est pourtant ce que font Monsieur Mehlhorn et Madame Vermillet tout au long de leurs tracts de campagne, avec une tonalité négative et de dénigrement systématique.

Voici les principaux mensonges et trous de mémoire que nous avons relevés

Il est pourtant simple de vérifier les chiffres.
Mais pour eux, manifestement, la seule ligne de conduite, c’est :
« Quand on ment, plus c’est gros, plus ça passe ! »

Mensonge & trous de mémoire de la droite # 1

Les IMPOTS !

Le département de l’Essonne a-t-il fortement augmenté les impôts depuis 4 ans ?

FAUX : O% d’augmentation d’impôts depuis 4 ans

  • Présidence Xavier Dugoin (RPR) 6 ans (1992- 1998) : +42% - Vincent Delahaye, Conseiller général avant 1998, a voté ces hausses d’impôt successives !

  • Présidence Michel Berson (PS) 13 ans (1998- 2011) : + 26%

  • Présidence Jérôme Guedj (PS) 4 ans (2011-2015) : + 0 %

Mensonge & trous de mémoire de la droite # 2

La dette

La réalité :

  • En volume, la dette du département représente 911 M€ de dette bancaire au 31/12/2014, soit le 7ème encours de dette des départements qui présentent une démographie supérieure à 1 M d’habitants.

  • Pour l’Essonne, la capacité de désendettement est de 6.9 ans au 31/12/2013, loin du ratio d’alerte de 10/12 ans en analyse financière.

  • En Essonne, alors qu’il s’agit d’une compétence des communes, le Département finance à 98% les pompiers (contre 54% en moyenne en France). Ainsi,sur la période 2004-2011, si les sommes allouées au SDIS l’avaient été à 54% plutôt qu’à 98% et si cet excédent brut d’épargne avait été entièrement affecté au comblement de la dette, l’endettement du Département aurait été diminué de moitié.

  • Le total de l’encours de dette est noté 1A sur la charte de bonne conduite de 2011, soit la meilleure note.

  • Il n’y pas de produits « toxiques » ou d’emprunts structurés en Essonne.

  • Le patrimoine du Département est estimé à 5 milliards d’euros. La dette représente 20% du patrimoine du Département. Cela signifie quoi concrètement ? Comparez cette situation à celle d’un ménage disposant d’un appartement d’une valeur de 300 000 euros et devant encore remboursé 60 000 euros du prix de son acquisition.

Lettre ouverte à Erci MEHLHORN et Brigitte VERMILLET, candidats de l’UMP à Savigny (1)

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Essonne 2015, #politique

Repost 0

Publié le 14 Mars 2015

Les élus de gauche heurtés par les propos injurieux de l’adjointe au Maire de Juvisy témoignent leur solidarité à Christianne Taubira lors du conseil de la Communauté de commune « Les Portes de l’Essonne » du 12 mars en affichant une photographie de la ministre.


C'est pitoyable d'avoir une telle ministre de la Justice. Elle vient de Cayenne, là où il y avait le bagne, qu'elle reparte là-bas vu qu'elle a toujours détesté la France", a écrit l'élue Isabelle Guinot, première adjointe au maire UMP de Juvisy-sur-Orge en Essonne.


L’adjointe de Juvisy, par ses propos à la limite du racisme (« qu’elle reparte là-bas, à Cayenne, vu qu’elle a toujours détesté la France » ) a-t-elle voulu récupérer les voix du FN ?

Vives protestations conte les insultes envers Christiane Taubira

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 1 Janvier 2011


En cette nouvelle année, je tiens à vous adresser mes voeux les plus chaleureux.

Et en le faisant je pense d'abord à toutes celles et tous ceux qui sont dans la peine, dans la solitude, dans les souffrances de santé, tous ceux qui ont perdu leur travail ou tardent à en retrouver un.

En cette année qui s’achève beaucoup de Français sont dans la difficulté. Des millions de Français ont ressenti davantage de pauvreté et ont parfois même basculé dans la misère.

Qui peut vivre aujourd'hui avec le Smic ou même avec un peu plus ?

Qui peut élever une famille, yer son loyer, payer ses charges, s'offrir ainsi qu'à sa famille un peu de culture avec des salaires si bas alors que dans le même temps, on apprend que les patrons du CAC 40 ont, en 2009, gagné en moyenne 190 fois le Smic.

Et pourtant, l'année qui vient doit être une année d’espoir, une année de reconstruction, une année qui voit la France renouer avec son histoire, la France qui sait qu’elle détient en son cœur des forces de reconquête , un dynamisme exceptionnel, un potentiel qui ne demande qu'à s'épanouir, des capacités d’innovation et de création.

Moi je crois à cette France qui se bat.

Je vois la France qui souffre mais je vois aussi la France qui espère ,qui a envie d’avancer ,qui a envie d’autre chose, fidèle à sa tradition de solidarité et de fraternité.

Et c’est pourquoi je veux aujourd'hui vous donner un message d’espoir.

Les forces de progrès et de la gauche sont au travail pour qu'au cours de l’année 2011, chaque citoyen, chaque citoyenne puisse réfléchir, prendre en main son destin et choisir le moment venu, le modèle de civilisation que nous aurons à construire ensemble.

Au cœur de ce modèle, il y a d’abord la France qui protège.

La responsabilité de tout pouvoir politique est de protéger les Français.

Or aujourd’hui, dans la France dans laquelle nous vivons, seules les grandes fortunes, les sytèmes bancaires, le capitalisme financier ont non seulement été protégés mais ils se sont enrichis.

Face à tout cela, la France a du ressort . Nous ne ne sommes pas passifs.

Parce qu'il y a un potentiel d’innovation, une soif de liberté, une volonté d'égalité .

C'est l'égalité, c'est la justice qui deviendront un facteur d'efficacité économique.

Nous savons qu’une autre société plus juste et plus humaine est possible.

Nous savons que la dictature des marchés financiers peut être combattue.

Nous savons que les intérêts particuliers conduisent à la remise en cause inadmissible de la protection de l’environnement, à l'image du moratoire sur l’énergie photovoltaïque alors que nous devons placer beaucoup d’espoir dans la croissance verte, créatrice d’activités et d’emplois et qu’il n'y a aucune raison de reculer sur cette exigence de protection de la planète, qui crée en même temps des entreprises performantes dans notre pays si nous les soutenons.

L'espoir est là parce que les Français sont là.

Ils l'ont prouvé en 2010. Le peuple français s'est levé, il a bougé, a protesté contre cette remise en cause inacceptable de notre système de sécurité sociale et du droit à accéder à la retraite après une vie de labeur.

La mobilisation extraordinaire contre cette destruction d'un pan entier de notre système de protection sociale prouve que nous sommes en mouvement.

C’est pourquoi, même si beaucoup de choses ne vont pas bien l’espoir est là.

Et je veux d’abord que l’année 2011 soit une année pour une grande cause nationale de l’emploi des jeunes et que toutes les entreprises s'y mettent. Qu'elles comprennent que c'est en tendant la main aux jeunes, pour un emploi, pour une formation en alternance, pour un apprentissage, qu'elles comprennent qu'en servant les jeunes , elles se servent elles mêmes et c'est comme cela que la France avancera.

La demande de respect et de justice est si profonde que l’année 2011 doit être l'année de la construction d’un autre modèle de société et celle d’un élan populaire qui nous conduira vers la victoire de 2012.

Pas la victoire d'un camp contre un autre mais la victoire de tous les Français qui veulent que ça change

De tous les Français qui veulent que la France se relève. De tous les Français qui ont envie de bâtir une France, la France dont nous serons à nouveau fiers. Le chemin n’est pas forcément facile mais nous serons de plus en plus nombreux à le vouloir et nous y parviendrons tous ensemble.

Très bonne et très heureuse année à chacune et à chacun.


Ségolène Royal

 

 


Venez rejoindre Désirs d'avenir, cliquez ici

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2010

Ainsi donc, un "sondage"  nous apprend que Ségolène Royal fait partie des personnalités qui "agaceraient" le plus les Francais.
La présidente de la région Poitou-Charentes réélue avec plus de 60 pour cent des voix, finaliste de l'élection présidentielle en 2007 avec dix sept millions de voix des Francais et candidate aux primaires pour la prochaine présidentielle, se trouve, dans ce palmarès, en compagnie d'acteurs, de sportifs et autres chanteurs de variété. Histoire sans doute de la dénigrer tout en la " people isant"
La semaine dernière Nicolas Sarkozy a été sacré " l'homme politique de l'année" , à la une du Journal du Dimanche appartenant à son ami Arnaud Lagardère. Plus c'est gros, plus ça passe ?
La guerre des sondages , comme nous l'avions prévu, a donc commencé. La démocratie impose qu'on ne laisse pas faire.

Cette "information" appelle plusieurs questions, pour que les citoyens éclairés qui refusent l'abrutissement, l'infantilisation, et la manipulation des esprits, puissent combattre l'offensive sondagière de la droite, alimentée par un budget de plus de 3  millions d'euros engagés par l'Elysée comme l'avait révélé le rapport de la Cour des comptes:
1) A qui appartient l'institut de sondage  Ifop qui, la semaine dernière a présenté Nicolas Sarkozy comme la personnalité de l'année ? A Laurence Parizot, la Présidente du Medef
2) L' "agacement" est il une valeur politique de nature à informer les électeurs ? Combien de mots l'institut de sondage a t'il testé pour sortir celui là ? L'efficacité, la volonté, le courage, la détermination, la vérité, de Ségolène Royal ont ils été testés ?
3) Quel but recherche un institut de sondage en posant ce type de questions ? 
4) Pourquoi une tel acharnement contre Ségolène Royal en cette fin d'année ? Serait-elle devenue l'adversaire la plus dangereuse de la droite ?
Ne sommes nous pas en présence des techniques de manipulations classiques qui consistent à influencer négativement les conversations familiales de fin d'année, techniques  de "bashing" largement utilisées par la droite bushiste aux USA, et que les équipes de Nicolas Sarkozy se sont vantées  d'utiliser?

Nous ne  laisserons pas faire. Mieux. Nous nous battrons car nous savons qu'il en va de la démocratie. En démocratie, seule la victoire des urnes compte véritablement. Ni les oracles, ni les propagandistes ne pourront remplacer l'acte du vote. Ils ont essayé en 1995, qui devait voir la victoire " au premier tour" prédisait même un certain Nicolas Sarkozy d'Edouard Balladur. On connait la suite...
Que toutes celles et tous ceux qui pensent qi'il faut combattre la dégradation du débat politique, que toutes celles et ceux qui veulent qu'enfin se termine cette longue nuit du Fouquet's ou tous les coups sont permis, se mobilisent sur internet,  sur le terrain, car c'est une conception de la démocratie et du respect de l'opinion qu'il faut défendre.

Le combat ne fait que commencer, c'est celui de la liberté de conscience contre le pouvoir de l'argent que permet ces sondages relayés par des médias complaisants.
Face à ce cercle vicieux, il y a le cercle vertueux, celui des citoyens. Ceux qui sont de plus en plus nombreux à venir à la rencontre de Ségolène Royal dans son tour de France (là ou Nicolas Sarkozy ne peut plus se déplacer au risque d'avoir à affronter le mécontentement du peuple), des nombreuses marques de soutien et de mobilisation, de l'espoir qu'elle suscite, du courage et de la volonté d'avancer jusqu'au bout qui est la sienne. Avec elle, nous avançons, c'est le peuple qui vote, pas les sondages trafiqués.


L'équipe de Ségolène Royal

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2010

J'ai été un temps séduit par le contexte sympathique de Wikipédia, lié au logiciel libre, à la diffusion gratuite de la connaissance etc... Et au fil du temps les dangers multiples de cette entreprise sont apparus, comme la perte de sens, la perte de valeurs.

Premier point: Wikipédia, en mettant gratuitement en ligne des articles médiocres casse le modèle économique de sites plus exigeants. Pourquoi payer des chercheurs, des auteurs pour produire un contenu encyclopédique de qualité. Encarta a fermé, car ses ressources se sont épuisées. Pour sa publicité wikipédia ose prétendre qu'elle aussi fiable l'Encyclopédia Universalis, trucage! mensonges!

Les journalistes n'ont plus le temps de faire des recherches sérieuses. Les impératifs de délai font qu'ils sont obligés de pomper Wikipédia, sans vérifier. Du coup les erreurs se propagent et s'auto-alimentent.
Par exemple, à la mort de Alain Corneau, le 30 août 2010, site de France Culture (une référence pourtant) copie Wikipédia, y compris le canular suivant: En 1960 il rencontre la fameuse "Ninique de Colombes" qui lui donnera ses premiers cours cinématographiques. Cette énormité est restée pendant près de deux ans (depuis novembre 2008) et y serait resté encore longtemps, si France Culture ne l'avait pas reprise à son compte !

L'affaire la plus importante en cette fin novembre 2010 est celle du dernier roman primé de Michel Houellebecq, La Carte et le Territoire, et de sa mise en ligne gratuite par Florent Gallaire, soi-disant juriste du Web. Celui-ci explique sa démarche en soulignant que Michel Houellebecq a intégré dans son dernier ouvrage des extraits provenant de l’encyclopédie en ligne Wikipedia, sans en citer la source.

Tout d'abord quelle confusion mentale! comment peut-on comparer un roman de 400 pages et les quelques lignes pompées à propos de Beauvais, que je cite:


Les premières traces de fréquentation du site de Beauvais pouvaient être datées de 65 000 ans avant notre ère. Camp fortifié par les Romains, la ville prit le nom
de Caesaromagus, puis de Bellovacum, avant d'être détruite en 275 par les invasions barbares. Situé à un carrefour de routes commerciales, entourée de terres à blé d'une grande richesse, Beauvais connut dès le XIe siècle une prospérité considérable, et un artisanat textile s'y développa – les draps de Beauvais étaient exportés jusqu'à Byzance.


Ces lignes étant elles-mêmes partiellement copiées par les "auteurs" de Wikipédia sur le site de la Mairie de Beauvais !

De plus Wikipedia se place sous le statut de la licence Creative Commons, mais Emmanuel Pierrat, spécialiste du droit d'auteur, réfute la démonstration du blogueur :

« Il cite un point du règlement qui s'applique uniquement aux contributeurs du site. Quand quelqu'un participe à cette œuvre collective, son propos est libre. Mais cela ne s'applique en rien au travail personnel d'un individu qui s'est inspiré des articles de l'encyclopédie. »

Perte de valeur, non reconnaissance du travail des écrivains, Michel Houellebec a quand même passé du temps à écrire son roman, même s'il a gagné 30 minutes en empruntant quelques lignes à Wikipédia, des chercheurs, des journalistes, voilà les vrais dangers de wikipédia et des fanatiques du "libre", qui confondent travail personnel et œuvre collective.

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2008

Pourquoi voter en faveur de Ségolène Royal pour le Premier Secrétariat National, avec Vincent Peillon en Premier Secrétaire délégué ?

1) Nous avons conscience du décalage entre ce qui se passe dans le monde, dans le pays et ce qui s'est passé au Parti Socialiste. Cela prouve simplement qu'il faut que notre formation politique change. Change ses codes, ses comportements, ses méthodes. C'est de cela dont les militants vont décider jeudi (et éventuellement vendredi) prochain. Cela prouve aussi que notre formation est vivante et qu'elle débat. Cette vie démocratique doit être mieux accompagnée, moins douloureuse et plus constructive.

2) Ségolène Royal et son équipe ont tout tenté pour rassembler et ils continuent de le faire. Sur le fond, nous avons soumis un document de travail aux autres motions qui explique clairement nos positionnements, nos éventuelles divergences et nos toujours possibles rapprochements.

3) Nous poursuivons le rassemblement par une proposition très claire : nous associerons tous les talents de toutes les motions pour combattre la droite, pour proposer et pour nous faire entendre, ici en France, mais aussi en Europe et sur la scène internationale.

4) Les militants (de toutes les motions) refusent la personnification du débat et souhaitent le renouvellement profond du Parti, la fin des vieilles méthodes, de l'opacité des tractations, du centralisme de la direction. C'est ce que Ségolène Royal, Vincent Peillon et leur équipe souhaitent également.

5) Ségolène Royal a la volonté de mettre en avant une nouvelle gouvernance de notre parti, renouvelée, rajeunie, resserrée et transparente. C'est une équipe qu'elle met en avant, et non une personne.

6) Cette équipe solidaire qui agira collectivement  met en avant à la fois une nouvelle génération ( Delphine Batho, Najat Belkacem, Aurélie Filipetti, Manuel Valls, etc.) des élus expérimentés (Jean-Louis Bianco, François Rebsamen, etc.), et des élus de terrain ( Eric Andrieu, Dominique Bertinotti, Gérard Collomb, Jean-Noël Guérini, Jean-Jack Queyranne, etc.).

7) Tout au long du congrès, l'équipe de la motion E a joué à chaque fois la carte de la transparence. Ségolène Royal a ainsi annoncé très clairement devant l'assemblée des délégués ce qui allait être dit par les porteurs de notre motion lors de la Commission des Résolutions (nuit du samedi au dimanche) . Cette transparence sera garantie pour toutes les discussions internes de notre parti.

8) Nous sommes fiers d'être socialistes et Ségolène Royal est la première à porter le socialisme du 21ème siècle : nous avons besoin sur certains sujets d'une certaine radicalité, par exemple pour empêcher les licenciements des entreprises largement bénéficaires recevant d'importantes aides publiques, en les conditionnant. Mais nous savons aussi qu'il faut renforcer l'efficacité économique des entreprises, favoriser un apaisement des relations sociales, créer un environnement général favorable à une activité économique saine. Cela implique de l'ambition, du pragmatisme, des valeurs fortes et n'est pas contradictoire avec le fait d'être ancré à gauche.

Huit orientations proposées par Ségolène Royal et son équipe :

a) Par la clarification de nos procédures, mettre un terme effectif aux échanges violents entre nous quand le vrai combat est face à la droite.

b) Respecter les militants, leurs votes, leur travail, et mettre à profit leurs compétences et celles des territoires, avec un système ascendant et non descendant au sein du parti.

c) Respecter strictement le parité, et consacrer les 8 millions d'euros d'amende actuels notamment à la baisse des cotisations pour les plus démunis (afin d'avoir demain 400 à 500 000 militants, actifs et bien formés) et pour mettre en place des universités populaires de la connaissance.

d) Ouvrir notre parti à la société, pour qu'il en soit le plus représentatif , et ouvert à toutes les diversités, pour le re-connecter à sa base et aux associations.

e) Etre à nouveau présents dans toutes les luttes aux côtés des victimes de la politique destructrice de la droite. Par ailleurs, la première initiative que nous prendrons si Ségolène Royal est élue est l'organisation d'un forum global pour discuter en parallèle du G20 avec les forces sociales et associatives, les consommateurs, les chefs d'entreprise, etc. pour débattre et donner acte de nos propositions face à la financiarisation de l'économie et aux dérives de la spéculation.

f) Réussir à fédérer toute la gauche quand cela est nécessaire, comme nous avons réussi à le faire lors de l'élection présidentielle où Arlette Laguiller avait en personne appelé à voter pour nous.

g) Ne pas avoir peur de constituer un nouveau front populaire ( peut-être lors de la prochaine élection présidentielle, si les militants le votent), allant de la gauche de la gauche aux démocrates pour mobiliser toutes les forces progressistes face au sarkozysme.

h) Etre fiers d'être socialistes. Cela comprend notre fierté des progrès sociaux portés par les socialistes depuis 70 ans :

Les congés payés, le Conseil national de la Résistance et Jean Moulin, l'abolition de la peine de mort avec Robert Badinter, le RMI avec Michel Rocard, la CMU avec Martine Aubry, le PACS avec Lionel Jospin et nos victoires avec François Hollande. Cela suppose également que nous n'avons pas peur d'assumer aujourd'hui le socialisme du 21ème siècle et notre mobilisation constante en faveur des Français, avec nos dizaines de milliers d'élus et de militants qui oeuvrent chaque jour pour le progrès social sur leurs territoires.

Au moment où la crise financière aggrave les souffrances, ici et dans le monde, la France attend les socialistes. Elle les appelle. Ils doivent répondre, forts, déterminés, audacieux, énergiques, et ambitieux pour la France et pour l'Europe.


Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2008

Delanoe change d avis en 24H chrono, une vidéo rappel utile sur France2: http://www.dailymotion.com/video/x7g1lz_delanoe-change-davis-en-24heures-ch_news

L'art du double discours, c'est celui de Bertrand Delanoë devant les militants et les français :

Dimanche 16 novembre, devant les militants au congrès de Reims, Bertrand Delanoë déclare : "Nous avons décidé de ne pas rajouter à ce qui est appelé par la presse 'la guerre des chefs' (...) ou ce qui pourrait être ressenti comme une confusion ou un risque de division".

Lundi 17 novembre, dans une lettre et par fax à l'AFP, Bertrand Delanoë écrit : "Au nom de mes convictions politiques, j'ai donc décidé de soutenir la candidature de Martine Aubry".

Belle manière de piétiner la décision du collectif de la motion A et de reconstituer un cartel conservateur avec Laurent Fabius et Lionel Jospin en chefs d orchestres....

Votons en masse jeudi pour faire echec au conservatisme avec une equipe renouvellee et des methodes renovees autour de Segolene Royal et Vincent Peillon !

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0

Publié le 19 Août 2008

Voilà la question qu'on me pose régulièrement en parlant de Ségolène Royal.

En règle générale on me dit tout de suite "mais elle est de droite", "c'est une blairiste" d'autres expliquent plus doctement qu'elle représente la branche sociale-libérale de la gauche molle. Ceux là sont les détenteurs de la vérité absolue en terme de gauchitude. Ce sont d'ailleurs parfois des tenants d'une nouvelle pensée unique,.

Ainsi donc, Ségolène Royal serait blairiste. Tout ça parce qu'elle a expliqué , et rien qu'a cause de ça, que Blair n'avait pas fait que des conneries. Par exemple, il a relancé la machine à coup d'emplois publics, re-nationalisé partiellement l'énergie et le rail.

Elle serait de droite, par ce qu'un philosophe gauchiste l'aurait dit à une terrasse de café il y a quelques années.  On retrouve cette opinion de temps en temps sortie de sa boite poussiéreuse par un troll dans les commentaires de  Libération. Rassurez-vous elle sort souvent de la bouche de gens cultivés.

Mais ce qui me faire faire confiance à Ségolène Royal, c'est qu'elle ne fait pas des aller-retours entre membres du PS ou n'organise pas de magouilles et des réponses entre éléphants via des commentaires de blogs. Elle n'a jamais exclu qui ce soit d'une éventuelle majorité au sein du PS: Cherchez bien, vous ne trouverez rien. Par contre en lisant la presse on apprend que machin ne veut plus causer à bidule, par ce que ce dernier a déjeuné avec Gertrude.   Cherchez bien, vous trouverez de multiples combinaisons d'égos surdimensionnés ou de comploteurs en mode TSS. Tout Sauf Ségolène. C'est une épidémie chez certains cadres socialistes, les pauvres pensent en premier à leur petite baronnie locale et se sentent à juste titre menacés par des idées nouvelles. Pensez donc la vilaine sorcière parle de non cumul des mandats, de parti rénové et ouvert sur la société civile, de jury citoyens et de démocratie participative.

Elle est aussi dans la riposte au sarkozysme avec conviction et une approche et un vocabulaire qui font que ses messages sont comprehensibles de tous. Tout le monde rigole en ce disant mais qu'est ce qu'elle dit celle là ? quand elle parle des petits vieux qui ne font qu'un repas par jour. Questionnez vos caissières de superettes en villes, vous serez surpris d'entendre des histoires encore plus sordides. Elle parle de précarité quand d'autres nous expliquent qu'il faut une gauche de managers. Sur le travailler plus pour gagner plus, cela fait un an que tout le monde sait que les stats OCDE et Eurostat montrent que la France n'est pas un pays de faineants. L'INSEE vient encore de le démontrer. La gauche doit cogner sur ce mensonge odieux de la droite qui même intoxiqué en dehors de son camp naturel...

Son offre politique contient des items très positifs: l'ouverture du PS renonvé sur les syndicats, la société civile, les chercheurs et les victimes de la république bananière. Tout le contraire d'un truc renfermé sur lui même et de textes rédigés à 4 ou 5 dans un appartement du 8e arrondissement un soir de Juin avant d'aller au Diner du Siècle pour discuter avec la fine fleur de l'élite financière. Et oui, elle n'est pas dans les accointances du microcosme parisien, pensez donc, la vilaine  c'est pour ça qu'il ne faut pas la soutenir.  Ceux là même vont poussez des cris d'horreurs en vous expliquant que ce qui bloque ce sont les jurys citoyens. Ah oui, et la justification alors c'est que c'est compliqué à mettre en oeuvre et que ça générerait du bordel.

On me dit qu'elle n'était pas prête en 2007, et que donc elle doit céder la place. Les mêmes sont en admiration sur le réussite de Mitterand ou de Chirac qui ont raté 2 ou 3 fois l'élection avant de réussir. Les mêmes comprennent que d'autres puissent être restées en recul depuis 2002, ou soutiennent encore celui qui refusé d'affronter le regard des militants au soir du 21 avril 2002. Alors que Ségolène Royal reste proche des militants, cette chair à canon qui ne doit servir que tous les 5 ans pour nos zélés défenseurs d'un parti renfermé sur lui.

Elle n'était pas prête en 2007, elle le reconnait. Mais elle le sera en 2012 et même avant. Son ouvrage qu'elle cosigne avec Alain Tourraine   propose des idées. Ça change des formules à l'emporte pièces, des analyses percutantes mais aux propositions limitées aux bobos parisiens.

Voir les commentaires

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #politique

Repost 0