Toyo Ito reçoit le prix Pritzker

Publié le 23 Mars 2013

Toyo Ito a reçu le 17 mars le prestigieux prix Pritzker d'architecture.

 

Le prix Pritzker d'architecture est un prix  annuel décerné par un jury indépendant depuis 1979, il est considéré comme le « prix Nobel de l'architecture ». Reconnaissant l'extrême qualité des architectes japonais, le jury a décerné 5 fois le prix   à des Japonais:

Toyo Ito est né à Séoul de parents japonais en 1941 Diplômé en architecture de l'Université de Tokyo en 1965

Dès sa sortie de l'université, de 1965 à 1969, Toyo Ito travailla chez Kiyonari Kikutake. Ce dernier est l'un des co-fondateurs du groupe Metabolist qui se développa dans les années 60. Pour faire face aux problèmes urbains causés par le développement chaotique des villes, ces architectes élaborèrent des hypothèses utopiques de mégastructures à l'échelle urbaine.

 

Architecte de l'essentiel, il s'est toujours opposé à l'architecture monumentale, lui préférant la création d'espaces souples et malléables.

De son passage chez Kikutake, Ito retiendra l'imagination constructive. D'autres architectes de la génération précédente influenceront Toyo Ito. Parmi eux, Kazuo Shinohara, dont les espaces minimalistes et le traitement en blanc des intérieurs marqueront fortement Ito. Citons aussi Arata Isozaki, qui, beaucoup plus que tout autre, a stimulé et encouragé les jeunes architectes venus sur la scène au cours des années 70. De ce maître de l'architecture de la fin de ce siècle, Ito retiendra la liberté de conception.

 

L'œuvre de Toyo Ito peut se diviser en trois périodes qui se succèdent et parfois se superposent.
La première période concerne l'architecture domestique dans laquelle Toyo Ito développe la métaphore du "Jardin de Lumière", illustrée par la White U. Le terme de Jardin est utilisé par Ito pour montrer que ses projets sont foisonnants, changeants, même si un thème est perceptible comme il se serait par exemple dans un "Jardin exotique"
La seconde, intitulée le "Jardin des Vents" sera marquée par la Silver Hut. Elle est marquée par le caractère éphémère de ses réalisations.
La troisième, qu'Ito nomme le "Jardin des Puces Électronique", aura pour archétype la Tour des Vents de Yokohama. Elle exploite au maximum les possibilités de l'électronique.

L'architecture actuelle de Ito réalise une synthèse globale de ces influences, symbolisée par la Médiathèque de Sendaï. La conception de ce projet doit beaucoup au talent de son associé Makoto Yokomizo qui fonde en 2000 un cabinet indépendant.

En mettant les techniques les plus novatrices au service de lignes architecturales épurées, Toyo Ito réussit à créer une impression de légèreté et de progrès mais aussi de fragilité et d'évolution.

 

 

La Hutte d'Argent ( Silver House) Tokyo (1986)

 

L'Œuf des Vents (Kaze no Tamago), Tokyo (1989)

L'Œuf des Vents, de 16 mètres de long et de 8 mètres de diamètre, est recouvert de panneaux d'aluminium perforés. Tout comme la Tour des Vents il apparaît, pendant le jour, comme un objet insolite.
Flottant entre deux blocs d'appartements, il signale l'entrée du parking. La nuit par contre sa peau métallique se dissout, l'œuf perd son existence 3D pour laisser apparaître des images vidéo projetées sur cinq écrans à cristaux liquides installés en son sein.
Contrairement à la Tour des Vents, ce projet n'utilise pas seulement la lumière mais aussi des images, il permet donc de transmettre une plus grande quantité d'informations. C'est une sorte de galerie vidéo extérieure. Les images projetées sont de natures diverses. Ce sont, soit des images filmées en direct, donnant un aperçu instantané de l'environnement ou des images enregistrées préalablement.

 

La Médiathèque de Sendai (2001)

Le projet de la Médiathèque de Sendai de Toyo Ito remporta le concours tenu en 1994. Sendai se situe au nord de Honshu, à 350 km de Tokyo.

Cette médiathèque est un nouveau type d'infrastructure culturelle qui regroupe en un seul lieu une médiathèque, une galerie d'art, une bibliothèque et un centre d'informations pour les citoyens.

Dès le début, tous les efforts dito se concentrèrent sur la manière de démolir les archétypes traditionnels du musée ou de la bibliothèque pour reconstruire un nouveau modèle de médiathèque, adapté aux médias du XXIè siècle.

 

Centrale électrique de Battersea ( Grande Bretagne) -2002

Exposée initialement à la Serpentine Gallery, cette structure à été installée dans le cadre de la rénovation de la Centrale électrique de Battersea. Elle utilise des LED et des diffuseurs de lumière qui permettent de varier la couleur et l'intensité de l'éclairage. Elle sert de cafétéria et de restaurant d'entreprise.

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Japon

Repost 0
Commenter cet article

Cyrile32 05/04/2013 08:55

Bravo à cet architecte très connu pour ses réalisations et son style, qui ont marqué la fin du siècle précédent. Congratulations Toyo !