Le troisième degré de la pensée magique (suite)

Publié le 23 Novembre 2012

Dans un article précédent , je racontais comment  les forces de la nature sont mises à contribution pour faire tourner des moulins à prières.

Le plus courant est le moulin à prières à aubes, la rotation étant maintenue par un petit flux d'eau provenant d'un torrent. On trouve même, plus rarement, des moulins à prières à vent, le sommet du moulin étant équipé d'une petite éolienne à godet.

 

Nouveau progrès, en 2012, apparition dans les boutiques de Thamel, à Kathmandou, le moulin à prières solaire automatique !

Et çà marche, pour 5 €, le soleil récite le mantra à votre place.

 

moulinpriere.jpg

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Népal

Repost 0
Commenter cet article