Kathmandou - Lukla; le destin au bout de la piste...

Publié le 1 Décembre 2008

Dimanche 5 octobre 2008, temps incertain sur Kathmandou, déja 24 h que nous aurions du rejoindre le Khumbu pour marcher en haute montagne, au pied de L'Everest, via l'aéroport de Lukla.
Après une attente dans le capharnaüm de l'aérogare des lignes intérieures de Kathmandou, nous sommes appelés pour embarquer sur le vol Sita Air de 7h.
Le contrôle est plus souple qu'en France, les gourdes, bouteilles d'eau, même les bâtons de marche passent. Arrivés sur la piste, devant l'avion, nous voyons des employés démonter au dernier moment un siège arrière du Dornier Do 228 qui doit nous emmener, pour permettre d'embarquer des bagages supplémentaires, ambiance...

 

Le temps est incertain, nuageux, au bout de 40 minutes, l'avion arrive au dessus d'une mer de nuage, à la verticale de Lukla. Rapide virage à gauche, le pilote nous annonce que la piste est fermée. L'absence totale d'aide à l'atterrissage, ne permettent que des vols de jour, par temps clair, et un atterrissage à vue.

 

Au bout de 5 minutes, nouveau virage à 180° "We try again..." annonce le pilote. Approche dans les nuages et demi-tour au dernier moment: "Bad news: we fly back to Katmandu" Nous somme partagés entre le soulagement de retrouver la terre ferme et la frustration d'une journée perdue de plus

 

Lundi 6 octobre: même panique dans la salle de départ. Ce matin le temps est plus clair. Le vol se passe sans histoire et l'atterrissage sur la courte piste en montée est impressionnant. Nous partons aussitôt pour le trek.

 

(communiqué)

Mercredi 8 octobre, un petit avion de la compagnie Yeti Airlines s' écrase à l'aéroport de Lukla où il devait atterrir.

Le DHC-6 Twin Otter 300 appartenant à Yeti Airlines avait décollé de Katmandu , pour un vol local à destination de Lukla (Népal, dans la région de l’Everest). 16 passagers et 3 membres d’équipage étaient à bord. L’avion s’est écrasé au moment de l’atterrissage et a pris feu, tuant 18 personnes. Seul de commandant de bord a survécu. Douze allemands, deux suisses et quatre népalais ont péri dans l'accident. 


Les conditions météos étaient mauvaises au moment ou le Twin Otter approchait sur Lukla : la visibilité était très faible, et de gros nuages entouraient la région. Quelques secondes avant de se poser, le train d’atterrissage de l’appareil a accroché un grillage de sécurité, faisant piquer violemment le Twin Otter vers le sol. L’avion s’est écrasé, a pris feu, et a terminé sa course juste à côté de la piste.


 

Nous apprenons la nouvelle à Namche Bazar le soir même,  nous remercions Tara, Bouddha, Avalokiteshvara, Ganesha, que nous avions bien vénérés ... et surtout le pilote de Sita Air d'avoir pris la sage décision de faire demi-tour dimanche dernier.

 

 

 

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Montagne

Repost 0
Commenter cet article