Julian Schnabel artiste atypique

Publié le 23 Février 2008

Le peintre atypique Julian Schnabel, néo-expressioniste américain a été à l'honneur le 22 janvier 2008, non pas pour sa peinture, mais pour son film sorti en 2007 dans "Le Scaphandre et le Papillon" . Présent dans ce film, Mathieu Amalric, 42 ans, a remporté son deuxième César du meilleur acteur grâce à son rôle délicat  d'homme paralysé de Julian Schnabel. Le film a aussi été  récompensé pour son montage.

Né le 26 octobre 1951 à New York, Julian Schnabel, déménage très tôt et passe son enfance dans une petite ville du Texas.

Il étudie les beaux-arts à l'université de Houston puis revient s'installer dans sa ville natale où il expose seul pour la première fois en 1979 à la Mary Boone Gallery sur la cinquième avenue.
Il devient rapidement une figure importante du néo-expressionisme. Aujourd'hui son oeuvre est visible dans les plus grands musées d'art contemporain du monde : le Metropolitan Museum of Art de New York, la Tate Gallery de Londres, le Museum of Contempory Art de Los Angeles, et le Centre George Pompidou de Paris.

La chronologie de l’œuvre de Schnabel, bien que quelque peu controversée est éclairante. Le peintre rejoint le mouvement qualifié de « Bad Painting » en réaction au minimalisme et à l'art conceptuel dans les années 1970 et 1980. Il se fait connaître par des grands formats toujours étonnants qui n’ont rien de pontifical ni de pompier. La bad painting cherche à ne pas éviter le mauvais goût et à réhabiliter la sous-culture au détriment du bon goût artistique. Julian Schnabel tourne ainsi le dos à la mode conceptuelle dominante.


Les œuvres de Julian Schnabel, extrêmement controversées, tout en contribuant au renouveau de l’art figuratif, possèdent une iconographie énigmatique, à la limite du kitsch, et des supports inhabituels, tels que des débris de vaisselle que l’artiste repeint et colle sur sa toile ou sur des panneaux de bois. Les motifs choisis par le peintre s’inspirent de sources très variées, allant de la thématique chrétienne à celle des livres pour enfants, de la bande dessinée au cinéma, en passant par la mythologie antique et la référence à l’art classique et contemporain. Le sexe et la mort sont également ses thèmes de prédilection .


Ses débuts dans le cinéma sont directement liés à son parcours artistique. En 1996 il réalise Basquiat, biographie du peintre néo-expressionniste du même nom. En 2000 il met en scène son deuxième biopic intitulé Avant la nuit, adaptation du roman autobiographique de Reinaldo Arenas, avec entre autres Sean Penn et Johnny Depp.

Voir fiche artistique détaillée de Julian Schnabel

Filmographie

  • 1996 : Basquiat, sur la vie de Jean-Michel Basquiat.
  • 2000 : Avant la nuit (Before Night Falls) d'après l'autobiographie de l'écrivain cubain Reinaldo Arenas.
  • 2007 : Le Scaphandre et le Papillon (d'après l'oeuvre de Jean-Dominique Bauby), Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2007. Nommé aux César pour le meilleur film, César du meilleur acteur pour Mathieu Amalric


Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #art contemporain

Repost 0
Commenter cet article