Les contre-vérités du maire de Savigny-sur-Orge

Publié le 3 Mai 2015

Quand Monsieur le Maire de Savigny-sur-Orge ment effrontément à ses
administ
rés…
Premier mensonge : la perte nette pour la ville est de 2,2 M€ et pas de 5,8 M€
Depuis le 10 mars, Éric Mehlhorn, Maire de Savigny-sur-Orge justifie dans les médias, au Conseil municipal et dans la lettre du Maire aux saviniens, son plan de fermetures de services publics par la nécessité «de composer ce budget 2015 en tenant compte d’une perte nette de 5,8 M€» (cf. l’édito de la lettre du Maire).
Ce chiffre de 5,8 M€ de perte « nette » est faux, archi-faux !
Qu’on en juge !
La diminution des ressources de la commune venant de l’ensemble des diverses dotations est bien de 2,2 M€ pour l’année 2015
La diminution de la compensation versée par la Calpe (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Essonne) est bien de 3,6 M€.
Le total de la perte de recettes pour la commune est en effet de 2,2 +3,6 soit en effet 5,8 M€.
Mais il s’agit d’une perte «brute» car la Calpe prend en charge de nouvelles compétences (voirie, bibliothèques, conservatoire, etc.) qui génèrent autant de charges en moins pour la ville (dont le montant correspond, à l’euro près, à la diminution de la compensation versée par la Calpe, soit les 3,8 M€)
Donc pour 2015, à « périmètre constant », soit hors les transferts de charges à la Calpe compensés, la ville subit une perte nette de 2,2 M€. C’est beaucoup, mais nettement moins que 5,8 M€ !


Quand, page 2 de sa lettre aux Saviniens, Monsieur le Maire répète « baisse des dotations, des
compensations, le manque à gagner pour la ville s’élève à 5,8 millions d’euros », il ment, il trompe ses administrés ou bien alors, et cela serait très grave, il ne comprend rien à son propre budget !


Second mensonge : la perte de 2,2 M€ n’est pas uniquement la conséquence du désengagement de l’Etat
La part de l’Etat au travers la diminution de la dotation globale de fonctionnement (DGF) est de 888 576 euros. D’autres baisses pénalisent la commune du fait essentiellement de son entrée tardive dans une communauté d’agglomération mais aussi de son retard en construction de logements sociaux (amende loi SRU de 276 266 euros).


Troisième mensonge : la hausse des impôts pour compenser la baisse des recettes ne serait pas en conséquence de 29% mais de 10,6%.
En effet, selon le budget 2015 le total des trois principales taxes perçues par la commune (taxe
d’habitation, taxe foncière et foncier non bâti) s’élève à 20 648 846 euros (page 103 du budget
primitif 2015). En conséquence, une hausse en valeur des impôts de 2 200 000 euros pour
compenser la perte de dotation, correspondrait à une hausse de 10,6% à répartir (ou pas) entre les trois taxes. Et si l’on concentrait la hausse sur la seule taxe foncière le taux de cette dernière
augmenterait de 4,74 points de pourcentage (de 12 ,9% à 17,64%).
Pour compenser la perte de dotation de 2,2 M€, la solution ne serait pas la seule hausse des impôts.
Il faudrait prendre en compte aussi :
- le résultat de l’année 2014 qui, s’il est positif, peut être imputé au budget 2015. Pourquoi,
Monsieur le Maire refuse-t-il de communiquer la prévision de ce résultat ?
- un moindre désendettement : le transfert de la voirie à la Calpe génère de moindres
investissements de moyen et long terme et donc moins d’endettement potentiel ;
- et d’autres économies, d’autres choix budgétaires que ceux annoncés : ce qui nécessite la
transparence des

Les contre-vérités du maire de Savigny-sur-Orge

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Savigny sur Orge, #politique

Repost 0
Commenter cet article