Lettre ouverte à Erci MEHLHORN et Brigitte VERMILLET, candidats de l’UMP à Savigny (1)

Publié le 16 Mars 2015

Pierre Guyard et Chirine Ardakani sont les candidats de la gauche et des écologistes dans notre nouveau canton de Savigny-Morangis-Wissous. Ils ont souhaité s’adresser solennellement à Eric Mehlhorn et Brigitte Vermillet, tous les deux candidats aux élections départementales et soutenus par l’UMP.

Ces derniers martèlent des contre-vérités grossières. Nous prenons la plume pour rétablir la vérité. Dans une campagne électorale en effet, il est normal de débattre, de confronter les points de vue. C’est ce que nous nous efforçons de faire. Honnêtement. Sérieusement.
En vous présentant notre projet pour l’Essonne et nos engagements pour Savigny-Morangis-Wissous en applications de ce programme.

Par contre, tromper délibérément les électeurs, leur asséner des mensonges grossiers ou faire fi de la réalité, tout cela n’honore pas la démocratie. C’est pourtant ce que font Monsieur Mehlhorn et Madame Vermillet tout au long de leurs tracts de campagne, avec une tonalité négative et de dénigrement systématique.

Voici les principaux mensonges et trous de mémoire que nous avons relevés

Il est pourtant simple de vérifier les chiffres.
Mais pour eux, manifestement, la seule ligne de conduite, c’est :
« Quand on ment, plus c’est gros, plus ça passe ! »

Mensonge & trous de mémoire de la droite # 1

Les IMPOTS !

Le département de l’Essonne a-t-il fortement augmenté les impôts depuis 4 ans ?

FAUX : O% d’augmentation d’impôts depuis 4 ans

  • Présidence Xavier Dugoin (RPR) 6 ans (1992- 1998) : +42% - Vincent Delahaye, Conseiller général avant 1998, a voté ces hausses d’impôt successives !

  • Présidence Michel Berson (PS) 13 ans (1998- 2011) : + 26%

  • Présidence Jérôme Guedj (PS) 4 ans (2011-2015) : + 0 %

Mensonge & trous de mémoire de la droite # 2

La dette

La réalité :

  • En volume, la dette du département représente 911 M€ de dette bancaire au 31/12/2014, soit le 7ème encours de dette des départements qui présentent une démographie supérieure à 1 M d’habitants.

  • Pour l’Essonne, la capacité de désendettement est de 6.9 ans au 31/12/2013, loin du ratio d’alerte de 10/12 ans en analyse financière.

  • En Essonne, alors qu’il s’agit d’une compétence des communes, le Département finance à 98% les pompiers (contre 54% en moyenne en France). Ainsi,sur la période 2004-2011, si les sommes allouées au SDIS l’avaient été à 54% plutôt qu’à 98% et si cet excédent brut d’épargne avait été entièrement affecté au comblement de la dette, l’endettement du Département aurait été diminué de moitié.

  • Le total de l’encours de dette est noté 1A sur la charte de bonne conduite de 2011, soit la meilleure note.

  • Il n’y pas de produits « toxiques » ou d’emprunts structurés en Essonne.

  • Le patrimoine du Département est estimé à 5 milliards d’euros. La dette représente 20% du patrimoine du Département. Cela signifie quoi concrètement ? Comparez cette situation à celle d’un ménage disposant d’un appartement d’une valeur de 300 000 euros et devant encore remboursé 60 000 euros du prix de son acquisition.

Lettre ouverte à Erci MEHLHORN et Brigitte VERMILLET, candidats de l’UMP à Savigny (1)

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #Essonne 2015, #politique

Repost 0
Commenter cet article