Georges Rousse, photographe et plasticien

Publié le 7 Décembre 2014

Georges Rousse a commencé des études de médecine, avant de se consacrer entièrement à la vie artistique. Il a développé son style après avoir découvert le Land Art, et l'œuvre de Felice Varini. de 1985 à 1987, il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome.

Les photos de Georges Rousse sont souvent prises dans des lieux abandonnés ; il intervient sur l’architecture du lieu en avec un style particulier rappelant l’anamorphose. L’artiste lui-même rejette ce terme car l’œuvre ne peut être vue que depuis un point, d'où il prend la photo. Georges Rousse projette une forme simple dans l’espace qu’elle doit envahir, puis la forme est peinte. Dans un second temps il prend le lieu ainsi transformé en photo.

Georges Rousse assure lui-même la prise de vue, le cadrage, la lumière de ses photographie. Mais il est aussi, tout autant, peintre, sculpteur, architecte dans le même rapport avec les espaces réels qu'un peintre avec la toile, un sculpteur avec la matière, ou un architecte face à ses plans. Son matériau premier est l'Espace. L'espace de bâtiments abandonnés où il repère immédiatement un fragment pour sa qualité architectonique, sa lumière puis qu'il organise et met en scène dans le but ultime de créer une image photographique.

La photographie, finalité de son action picturale, est une surface plane, les formes qu'il peint ou dessine, les volumes et architectures qu'il construit sont éclatés, désagrégés, sur les différents plans spatiaux de bâtiments parfois monumentaux. Avec la photographie telle qu'il la pratique, Georges Rousse le spectateur oblige à une lecture statique des architectures, à une investigation immobile de l'Image, qui peu à peu transforment la perception de l'Espace et de la Réalité. À l'espace réel dans lequel l'artiste intervient et à l'espace fictif, se superpose l'espace utopique qu'il imagine puis construit patiemment dans le lieu, pour engendrer un nouvel espace qui n'advient qu'au moment de la prise de vue et n'existe que par la médiation de la photographie.

Vitry, 2007

Vitry, 2007

Amilly, 2007

Amilly, 2007

Rédigé par nezumi dumousseau

Publié dans #art contemporain

Repost 0
Commenter cet article

nezumi dumousseau 23/05/2015 07:58

je relaie un message de Milarépa Bacot:

Nous sommes amateurs de Georges Rousse.
Je lance actuellement un club pour faire découvrir des artistes et Georges fait partie des premiers.

Nous avons fait une présentation de son travail sur le site et nous organisons une visite privée dans sa galerie parisienne.

Vous êtes naturellement bienvenue à la visite (si vous aimez notre démarche vous pouvez également nous soutenir en partageant le lien auprès de vos amis que cela pourrait intéresser).

http://www.labeautesauveralemonde.com/georges-rousse

113 bd Richard-Lenoir 75011 Paris